Skip to content

Les espadrilles épatantes de Castañer

Ces chaussures parfaites pour la saison chaude valent assurément le détour et l’investissement.

Date: 2022-05-27

Les espadrilles à semelle de jute sont des incontournables en Espagne depuis des siècles. Lorsque notre équipe d’achat s’est lancée à la recherche de nouveaux modèles luxueux, elle a rapidement arrêté son choix sur la marque Castañer.

Ce fabricant espagnol confectionne d’excellentes chaussures depuis 1927. C’est une collaboration avec Yves Saint Laurent dans les années 70 qui a donné à la collection son cachet exceptionnel. Les créations sont aussi irrésistibles aujourd’hui. Le secret de cette élégance intemporelle réside dans la semelle tressée à la main, toujours fabriquée sur les machines d’origine.

« Ce sera la chaussure de l’été 2022 », déclare Adam Mena Silvert, notre acheteur dans cette catégorie. En effet, l’espadrille est incroyablement désinvolte et facile à mettre et à retirer, mais les options de Castañer ont aussi un raffinement indéniable. « La collection de cette marque n’est pas sans rappeler l’âge d’or hollywoodien, ou même la Côte d’Azur. [Le modèle Pablo] se démarque particulièrement, étant donné sa silhouette sculpturale et son bout effilé. »

Est-ce une chaussure polyvalente? Tout à fait. « Qu’on l’accompagne d’un short ou d’un chino, l’espadrille est le juste milieu entre une sandale et une basket », poursuit notre expert. « On peut tout aussi bien l’agencer à un veston en lin, en toute désinvolture. Mais on ne met jamais de chaussettes! »

Le processus de fabrication

Le savoir-faire est au cœur du travail de Castañer. Les étapes de confection n’ont presque pas changé au cours des 90 dernières années. Tout d’abord, la marque se rend en Inde et au Bangladesh pour se procurer le jute de la meilleure qualité possible. C’est cette fibre naturelle et résistante qui permet de créer les semelles particulières de la collection.

From here the jute is braided on machines that were invented by the brand’s founder Luis Castañer, and employed to make footwear for the republican army during the Spanish Civil War.

Ensuite, l’équipe tresse le matériau en se servant des moulins que Luis Castañer, son fondateur, a inventés. À l’époque, le but était de produire des chaussures pour l’Armée populaire de la République espagnole, durant la guerre civile.

La prochaine étape consiste à donner la forme à l’espadrille. Une table ronde sert de moule pour le jute natté.

Les spécialistes relient la partie en corde à une base en caoutchouc découpée à l’emporte-pièce, pour accroitre la stabilité. Le processus de vulcanisation à 150 degrés donne une fixation impeccable entre les deux éléments.

Finalement, l’équipe ajoute la tige, tissée à partir de fils de lin et de coton de qualité supérieure. Elle réalise les coutures à la main, comme le faisait Castañer à ses débuts, il y a près d’un siècle.