Le guide des accessoires

Les accessoires apportent la touche finale à vos tenues, tout en vous permettant d’affirmer votre style personnel. Parcourez ce guide pour en savoir plus.

1. Chapeau aviateur - À l’époque des avions à cockpit ouvert, ce chapeau était conçu pour protéger la tête des pilotes. Il ressemblait alors à un casque de cuir ajusté muni d’une petite visière, de cache-oreilles et d’une mentonnière, doublé de molleton ou de fourrure. Quand il est devenu inutile pour les aviateurs, il s’est inséré dans la garde-robe de tous les jours. Aujourd’hui, il se compose souvent de tissu à haute performance et de fourrure de coyote chaude.

2. Boutons de manchette - Originairement, les boutons de manchette (et leur fidèle alliée, la chemise aux poignets français) étaient réservés aux grandes occasions et aux évènements. De nos jours, cet accessoire est nettement plus original et impressionnant; il vous permet de démontrer votre individualité en toute élégance ou avec audace.

3. Ceinture de smoking - Cette large bande de tissu, habituellement plissée, permet de compléter l’allure d’un veston de cérémonie ou d’un smoking. D’origine asiatique, elle a fait son chemin en Occident lorsque des officiers militaires britanniques ont vu des hommes la porter en Inde après la colonisation. Elle servait d’abord à remplacer le gilet sous le veston. Aujourd’hui, la ceinture de smoking fait partie des tenues de soirée classiques.

4. Casquette camelot - La casquette camelot (ou de type kangol), souvent faite de tweed ou de laine, se définit par une calotte ronde et plate et une petite visière. Son origine remonte au 19e siècle; elle faisait partie de la tenue des ouvriers dans le nord de l’Angleterre. Au fil du temps, l’aristocratie l’a adoptée pour ses passetemps à la campagne, comme la chasse ou le golf. Sa silhouette sans bord était aussi idéale pour les voitures décapotables.

5. Chapeau mou (ou fédora) - Ce chapeau indémodable se compose de feutre ou de tissu souple; il présente une calotte enfoncée, ainsi qu’un bord large qui est droit ou replié vers le haut ou vers le bas. Son nom vient d’une pièce de théâtre, Fédora, écrite en 1882 par Victorien Sardou pour la grande actrice Sarah Bernhardt, qui portait ce chapeau durant les représentations.

6. Mouchoir de poche - Qu’il soit fait de soie, de coton et de lin, uni ou richement imprimé, le mouchoir de poche permet de donner la touche finale de style à un complet ou un veston. La technique de pliage (ou l’absence de) est un mode d’expression en soi, tout comme la manière dont on harmonise l’accessoire aux chemises et cravates. La seule règle à respecter : ne pas choisir le même tissu pour le mouchoir et la cravate.

7. Tuque - La tuque se démarque par son étonnante simplicité. On peut porter ce bonnet en tricot de laine ou de lainage bien enfoncé sur la tête, ou de façon plus relâchée. Sa création ne date pas d’hier; les hommes et les femmes portaient déjà des chapeaux ajustés en tissu au Moyen-Âge, qui ressemblaient aux bonnets phrygiens des révolutionnaires français.