Ten c : créé pour un empereur

Ten c crée certains des meilleurs vêtements d'extérieur de la planète. La seule chose qui lui manque est un logo.

Les habits neufs de l’empereur est un conte pour enfants écrit par Hans Christian Anderson et publié en 1837. Toutefois, pour Alessandro Pungetti, cofondateur de la marque italienne de vêtements d'extérieur Ten c, c’est aussi significatif aujourd'hui qu’il y a près de deux siècles.

Pour ceux qui ne se souviennent pas du fameux conte folklorique, voici un bref résumé : une paire d’escrocs jette son dévolu sur un empereur prétentieux et obsédé par la mode, le convainquant qu’ils peuvent lui fabriquer un nouvel habit à partir du tissu le plus luxueux au monde. L’attrape ? Le tissu en question peut seulement être vu par les personnes les plus intelligentes de la contrée et est invisible pour toutes les autres. Les escrocs se mettent à l'ouvrage sur leurs métiers à tisser (qui sont évidement vides). L’empereur voit bien que les métiers à tisser sont vides mais il ne veut pas admettre qu’il n’est pas l’une des personnes les plus intelligentes de la région, alors il se met à louanger la douceur du tissu et la vivacité des couleurs comme si c'était réel. L’entourage de l’empereur ne voulant pas humilier leur susceptible souverain – ou ne voulant pas paraître stupides – firent de même. Quand vient le jour de montrer sa nouvelle tenue aux habitants de la ville, il parade dans les rues aussi nu que le jour de sa naissance. La seule personne qui ose faire remarquer à l’empereur sa sottise est un enfant, mais le monarque n’y porte pas attention. Pendant ce temps, les escrocs s’en mettent plein les poches.

La morale de cette histoire est qu’il est trop facile d'être influencé par la prétention et la vanité, et c’est aussi vrai aujourd’hui qu’en 1837 – particulièrement en ce qui concerne la mode. « Dans ce conte, le message est de voir plus loin que l'éphémère. C’est la philosophie de Ten c », dit Pungetti. Au lieu de créer des pièces pour une seule saison ou pour la tendance culturelle du moment, Ten c prend une toute autre approche. « Pour nous, le produit, le matériau et les détails sont plus importants. Ce n’est pas quelque chose à la mode, que l’on se débarrasse après une saison, ces manteaux sont faits pour durer éternellement ».

Alessandro Pungetti et Paul Harvey, deux vétérans de l’industrie de la mode, ont fondé Ten c en 2010. Inspirés par le rêve d’une collection de vêtements d'extérieur bien faits, stylés et intemporels, ils ont décidé de créer une marque sans artifice ni logo, dont la qualité parlerait d’elle-même. La fable Les habits neufs de l’empereur leur est tout de suite venue à l’esprit, et tous deux ont tellement aimé l’analogie qu’ils en ont fait le nom de leur marque (TENC = The Emperor’s New Clothes). Selon eux, cela représentait exactement ce qui manquait dans l’industrie de la mode.

Afin de créer des pièces à la hauteur de ces nobles idéaux, Ten c avait besoin d’un tissu qui était tout autant spécial. Il devait être confortable, durable, polyvalent, et beau, et Pungetti trouva exactement ce qu’il cherchait dans un « jersey japonais original », ou OJJ, le tissu exceptionnel au cœur de la collection de Ten c. « OJJ est un véritable tissu jersey, très résistant, léger et simple », mentionne Pungetti au sujet du tricot de coton naturellement extensible. « Si vous l’utilisez dans une veste, il est seyant et épouse les formes du corps. Il s’adapte également à différents climats et, comme le denim, s’adoucit avec le temps. Vous pouvez vraiment en faire tout ce que vous voulez ».

La première collection de Ten c était composée de sept vestes, chacune inspirée par des silhouettes militaires classiques, et conçue en Italie selon les normes de qualité les plus élevées. Une décennie plus tard, leurs procédés se sont encore perfectionnés et la collection s’est agrandie, mais les mêmes idéaux – et les créations originales – demeurent. « Nous prenons cette idée vraiment au sérieux », dit Pungetti. « Nous ne sommes pas les seuls à avoir cette idée, mais pour Ten c c’est une véritable obsession. Par exemple, nous avons les mêmes pièces dans la collection depuis 10 ans. Nous avons changé la couleur, modifié certains détails, mais c’est la même veste ».

Parmi les vêtements d’extérieur classiques de Ten c, le manteau en duvet Survival allie confort et résistance aux intempéries avec l'esthétique de coupe militaire signature de Ten c. La haute qualité du matériau utilisé par Ten c (dans ce cas-ci, le nylon Tactel développé par Dupont dans les années 1980) en plus de l’isolation en duvet le rend assez chaud pour faire face aux rudes hivers canadiens, et les détails tels les poignets coupe-vent, la gabardine militaire sur les fermetures à glissière et la nouvelle caractéristique, une triple couture aux épaules (extrêmement complexe à réaliser), assurent une fiabilité de performance pour des décennies. De même, le manteau en duvet Tempest Combo emprunte les détails signature du classique anorak Tempest de Ten c, comme la capuche et les poches appliquées, en ajoutant des fermetures à glissière et des boutons ton sur ton pour une touche moderne. Matelassé en grands carrés inspirés de l'équipement de plein air des années 1960, il est fait de nylon haute ténacité teint en pièce OJJ afin d'accroître sa durabilité et son imperméabilité.

En plus de ces pièces de vêtements d'extérieur capables d’affronter le blizzard, le succès de Ten c a permis à Pungetti de créer de nouveaux designs pour d’autres incontournables de la garde-robe en mettant toujours l’accent sur le style intemporel et la haute qualité. « Il est maintenant possible d’appliquer la même idée aux pantalons ou aux tricots », dit-il. Pour l'automne-hiver 2021 la marque propose une sélection de nouvelles pièces telles le polar Diagonal et le chandail à capuche Smock, un hybride sport et élégant de coupe italienne et de vêtements sport américains, selon Pungetti. Conçues comme des vêtements d'extérieur en polar, ces deux pièces sont teintes afin de produire une patine unique, et possèdent des détails particuliers tels la patch « Knits » Ten c au dos du polar Diagonal et les détails OJJ sur la capuche du chandail Smock. Leur nouveau pantalon cargo en nylon Tactel, possède quant à lui des caractéristiques techniques comme la taille et le bas munis de cordons de serrage, le tissu OJJ contrastant sur les poches, et les patchs ergonomiques renforcées aux genoux.

En fusionnant construction utilitaire, silhouettes classiques et style moderne, la collection de Ten c est la solution parfaite pour une garde-robe résolument stylée, intemporelle et durable. Et dans une industrie parfois connue pour son battage publicitaire, son marketing et ses vantardises, c’est une volte-face rafraîchissante des affaires habituelles. « C’est la perfection japonaise avec la qualité et l'innovation italienne », précise Pungetti. « Personne d’autre ne le fait. C’est ça Ten c ».