Comment le blouson « Maya » de Moncler est devenu un incontournable de la mode

Nommé d'après l’abréviation de Monestier-de-Clermont – un village aux pieds des Alpes françaises – Moncler fut crée en 1952 par l’alpiniste René Ramillon et l’entrepreneur André Vincent

Date: 2021-09-24

Des Alpes aux Olympiques

Nommé d'après l’abréviation de Monestier-de-Clermont – un village aux pieds des Alpes françaises – Moncler fut crée en 1952 par l’alpiniste René Ramillon et l’entrepreneur André Vincent, qui confectionnaient des articles pour les aventuriers de plein air tels des sacs de couchage, des tentes et des capes à capuche doublées. Leurs premiers manteaux en duvet furent conçus pour protéger du froid les employés d’usine, puis ont attiré l’attention de l’alpiniste Lionel Terray, qui croyait qu’ils pouvaient être utiles pour une plus vaste clientèle. La collection « Moncler pour Lionel Terray » composée de vestes, salopettes, gants et sacs de couchage résistants offrant une grande protection contre les climats les plus rudes, fut testée par l’homme en personne et d’autres alpinistes.

La même année, les manteaux Moncler furent choisis pour équiper l'expédition italienne menée par Achille Compagnoni et Lino Lacedelli pour gravir la deuxième plus haute montagne du monde, K2 (8 611 mètres). Le profil croissant de l’entreprise les amena également à fournir une expédition française au sommet du Mont Makalù (8 470 mètres), et des expéditions d’alpinisme en Alaska menées par Terray. Lorsque les Olympiques d’hiver de 1968 se sont tenus à Grenoble en France, Moncler équipa l'équipe française de ski alpin, et devint une marque de renom grâce à une télédiffusion internationale (leur ligne de haute couture « Grenoble » pour hommes a fait ses débuts en 2010 à la Fashion Week de New York).

Paninaro : plus qu’un simple sandwich italien

Durant les années 1980, Moncler est passé des pentes de ski aux rues de la ville, avec les fashionistas particulièrement attirés par l’effet « laqué » et brillant du vêtement. La créatrice de mode parisienne Chantal Thomas contribua grandement à revamper le look du classique manteau en duvet, remplaçant les fermetures à glissière par des boutons, et proposant des garnitures de fourrure, du satin et des tissus réversibles. À Milan, les blousons Moncler de couleurs vives étaient indispensables pour les Paninari. Tirant leur nom du populaire bar à sandwich Il Panino, ils étaient pour la plupart de riches étudiants d'écoles privées se rebellant contre l'austérité historique du pays en achetant des marques de luxe américaines et européennes telles que Stone Island, Levi’s, Timberland et Armani, entre autres. « Ils ont pris un peu du look preppy américain puis l’ont transformé en une version italienne », a mentionné le directeur de la création d'origine italienne, Enrico Pirondi, lors d’une entrevue avec VICE en 2011. Les Pet Shop Boys ont même rendu hommage à la sous-culture avec leur chanson « Paninaro » en 1986.

Rencontrez le Maya

Revenons en 2009, lorsque Moncler présente le Maya, inspiré d’un modèle à glissière de 1998 nommé le Bazille. Sa capuche amovible à ourlet élastique, sa mentonnière à boutons-pression et sa fermeture à glissière centrale visible font référence aux anciens modèles, tandis que la poche sur la manche ornée du logo provient du blouson d’origine Karakorum. La plus grande différence est la silhouette plus ajustée du Maya, créée à l’aide d’un matelassage à boudins, des coutures horizontales et un ratio précis par centimètre de duvet d’oie. Au cours des années, le Maya fut offert dans diverses couleurs attrayantes telles que noir, bleu ciel, rose mauve et rouge écarlate.

L'effet Drake

Drake est loin d'être la seule célébrité passionnée de Moncler (plus récemment, il portait un blouson bouffant blanc et des pantalons assortis dans le vidéoclip à thématique hivernale « War »). De Kanye West à Reese Witherspoon à Naomi Campbell, tous ont été aperçus portant les manteaux emblématiques (on a d'ailleurs fait référence à la marque dans d'innombrables chansons rap). La liste d’invités du défilé de la Fashion Week de Milan en 2019 comprenait la star de Stranger Things Millie Bobbie Brown, le mannequin Joan Smalls, et le directeur artistique de Valentino Pierpaolo Piccioli.

Moncler maintenant et pour toujours

Au 21e siècle, Moncler continue d’innover et de réinventer ses créations intemporelles. L’année dernière, la marque lança la campagne « Moncler Voices » invitant les artistes, les curateurs, les stylistes, les designers, les directeurs, les athlètes, les explorateurs, et les acteurs culturels à répondre à la question « Qu’est-ce que Moncler signifie pour vous ? ». L’initiative a impliqué la collaboration de plusieurs créateurs de mode dont Craig Green et Rick Owens, apportant leurs points de vue sur le blouson. Le président-directeur général de Moncler, Remo Ruffini, résume le tout dans une entrevue de 2020 avec le Financial Times. « Lorsque je pense au blouson Maya, j’ai beaucoup d'émotion » dit-il. « Il me rappelle l’histoire de Moncler et continue d'être un manteau signature – celui qui reflète le mieux l’image et l'esprit de la marque »