Vêtu comme un pro : entrevue avec Ryan O’Reilly

Le joueur de hockey nous parle de la Coupe Stanley, des complets BOSS et de son style à la LNH.

Par: BEN KRIZDate: 2019-09-25
Récemment, nous avons invité d’actuels et anciens joueurs de la LNH chez Harry Rosen pour essayer les nouveaux vêtements de marque BOSS. Ryan O’Reilly, qui vient tout juste de remporter la Coupe Stanley avec les Blues de Saint-Louis, a opté pour un complet bleu composé d’un veston à double boutonnage et d’un pantalon profilé. Après la séance photo, nous avons discuté avec lui de son été passé à célébrer, de l’évolution de son style et de sa garde-robe professionnelle.

Quel été mouvementé vous venez de passer! Avez-vous eu le temps de réaliser que vous avez gagné la Coupe Stanley?

Tout à fait! C’est fou, on se contente d’évoluer d’une partie à l’autre – même d’une période à l’autre – puis tout à coup, on a gagné! Ensuite, tout devient un peu flou, il y a tellement de choses à faire et d’endroits à visiter. On célèbre et on en profite.

J’ai grandi dans le comté de Huron, dans une petite ville à deux heures et demie à l’ouest de Toronto. C’est là que j’ai commencé à aimer ce sport. Revenir à cet endroit et revoir tous les gens qui m’entouraient et qui m’ont aidé dans mon cheminement de carrière… Quel plaisir de partager cette réussite avec eux et de voir leurs réactions, étant donné ce qu’ils représentent pour mon parcours. Ce sont ces petites choses qui font réaliser l’importance de la victoire.

Vous portez actuellement une tenue de golf plus décontractée, mais durant la saison régulière et les jours de match, quels vêtements préférez-vous?

Habituellement, je choisis des basiques, comme du bleu marine. C’est ma couleur de prédilection, mais parfois, je me laisse un peu aller et j’opte pour des vêtements un peu plus originaux. La coupe et l’ajustement d’un pantalon sont primordiaux. Le physique de joueur de hockey peut me rendre la tâche plus difficile. J’aime essayer d’agencer différents imprimés, mais en règle générale, j’ai tendance à porter du bleu et des teintes plus discrètes.

Vous faites partie de la ligue depuis un certain temps; votre intérêt pour les vêtements a-t-il grandi? J’imagine que vous aviez d’autres choses en tête durant vos premières années de carrière.

En effet. Durant les premières années, surtout dans la ligue junior, on se contente de porter ce qui nous tombe sous la main. Puis, on se laisse emporter, on gagne un peu plus d’argent, et on commence à se dire qu’il faudrait qu’on fasse des efforts du côté vestimentaire. Ça m’a pris quelques années pour comprendre ce que j’aimais et dans quels ensembles je me sentais le plus à l’aise

À vos débuts, les joueurs plus expérimentés vous taquinaient-ils à propos de votre style?

[Rires] Habituellement, les gars sont sympathiques, parce qu’ils ont déjà été dans la même position. Aucun joueur professionnel ne commence sa première année en sachant précisément ce qu’il aime d’un complet et pourquoi. Ces choses prennent souvent un peu de temps. Les vétérans essaient d’aider et de guider les autres. Les plus jeunes les observent et prennent des notes mentales. Dans la LNH, porter un complet est obligatoire, et je trouve ça vraiment cool.

Est-ce que les vêtements chics contribuent à vous mettre dans le bon état d’esprit?

Oui, comme quand on assiste à une grande occasion. On s’y rend pour une raison particulière et l’évènement ne durera qu’un certain temps. C’est un peu comme le travail et les affaires; on doit avoir une allure impeccable

Observez-vous ce que les autres joueurs de la LNH ou d’autres ligues portent?

Bien sûr. Henrik Lundqvist, par exemple, est bien connu pour ses complets. Nous avons aussi eu la chance d’assister aux ESPY Awards et de voir ce que portaient les joueurs de basketball et de football. Au hockey, le style vestimentaire est souvent plus discret, mais c’est formidable de constater que l’expressivité est de plus en plus présente.

Pouvez-vous nous donner un conseil de style personnel?

Il y a tellement de styles différents; vous devez trouver ce qui convient à votre morphologie et la met en valeur. J’ai vu des hommes dépenser beaucoup d’argent sur des vêtements luxueux qui n’étaient pas du tout adaptés à leur physique. D’autres personnes ont un budget plus restreint, et parviennent à trouver un ensemble qui fait cent fois mieux. Attardez-vous d’abord à la coupe

Comment trouvez-vous la coupe de ce complet BOSS?

Excellente! J’ai déjà porté des complets de cette marque auparavant. Sur celui-ci, j’aime la fermeture à double boutonnage, qui donne un style un peu plus rétro. Je me sens très bien [dans cet ensemble].

Avez-vous des objectifs personnels pour la prochaine saison?

Le plus grand est évidemment de répéter [le succès de la saison passée]. C’est amusant, nous venons tout juste de remporter la Coupe, l’été se termine à peine et nous voulons la gagner encore. Un peu comme si elle nous appartenait et que nous devons la conserver. C’est notre état d’esprit actuel, mais pourquoi pas? D’autres l’ont fait avant nous. De mon côté, je veux contribuer davantage. Il y a toujours moyen d’améliorer son jeu; c’est ce que je veux faire dès le début de la saison.