Le guide des vêtements habillés

Votre référence pour la gamme complète de vêtements tailleur pour hommes, y compris les vestons et smokings.

1. Blazer bleu marine - Comme son nom l’indique, le blazer bleu marine a tout à voir avec la Marine royale. Son origine remonte à 1837, lorsque le capitaine de la frégate HMS Blazer a commandé pour son équipage un veston bleu foncé avec deux rangées de boutons dorés, spécialement pour la visite de la future reine Victoria. De nos jours, le blazer est offert dans plusieurs coupes, structures et tissus, et sa polyvalence est indéniable. On peut le rendre plus chic avec un pantalon habillé ou plus sport avec un jean.

2. Veston à double boutonnage - Ce vêtement, qui présente deux rangées de boutons, est coupé de manière à ce que les côtés se superposent. Le bouton d’ancrage à l’intérieur permet de maintenir les devants fermés. Ce veston est souvent considéré comme étant plus habillé qu’un modèle à simple boutonnage. Il a connu un regain de popularité, tant pour les affaires que pour les soirées chics.

3. Poche à rabat - Sur cette poche, on retrouve une pièce de tissu coordonné sur la partie supérieure. Ainsi, le contenu profite d’une protection modérée, puisque l’ouverture est dissimulée et fermée. Ce type de poche figure couramment sur un veston tout-aller ou chic.

4. Boutons rapprochés - Les boutons rapprochés, que l’on retrouve entre autres sur les manches d’un veston, sont disposés si près les uns des autres qu’ils se touchent, et parfois même se superposent.

5. Revers cranté - Cette partie rabattue du vêtement forme un V en retrait à l’endroit où elle rencontre le col. À la fois traditionnel et classique, le revers cranté s’adapte à de nombreuses circonstances, qu’elles soient décontractées ou professionnelles.

6. Poche appliquée - La poche appliquée (ou plaquée) se compose d’une pièce de tissu séparée, cousue à l’extérieur d’un vêtement. Sur un veston, elle contribue à rendre le style un peu plus désinvolte.

7. Revers à pointe - Ce type de revers donne une allure légèrement plus chic au veston. La partie inférieure est plus large, formant ainsi une pointe.

8. Col châle - Le col châle suit une courbe continue. Son origine remonte au 19e siècle et à l’ère victorienne. De nos jours, on le retrouve principalement sur les smokings et les vestons de soirée, puisqu’il est plus raffiné que le revers cranté ou le revers à pointe.

9. Veston - Le veston vendu seul ressemble à celui qui fait partie d’un complet, tant par son style que par sa longueur, mais comme on le porte séparément (sans un pantalon coordonné), il est moins cérémonieux. Ses détails, tissus, couleurs et motifs sont souvent plus variés. Il est offert dans un éventail complet de coupes et de finitions, des plus structurées jusqu’aux plus souples et désinvoltes.

10. Complet - Dans l’ensemble, le complet a très peu changé depuis sa création (à la fin du 19e siècle, en Angleterre). Ce n’est pas surprenant; lorsqu’il est bien taillé et conçu, ce vêtement sied à tout homme. En plus d’avantager la silhouette, il est confortable et confère de la prestance et de l’autorité à celui qui le porte. La chemise, la cravate et le mouchoir de poche qui l’accompagnent offrent des possibilités d’agencement et de personnalisation illimitées.

11. Poignet aux boutons fonctionnels - Le poignet d’un veston peut être doté de boutons fonctionnels – qui servent véritablement à fixer l’extrémité de la manche. On dit alors qu’il s’agit d’un poignet « chirurgien », étant donné qu’à l’origine, il permettait aux médecins de replier leurs manches pour opérer les patients sans retirer leur veston. La pratique habituelle consiste à laisser un ou deux boutons défaits.

12. Complet trois-pièces - Ce complet se compose d’un pantalon, ainsi que d’un veston et d’un gilet à simple boutonnage (les trois pièces sont taillées dans le même tissu). Son plus grand avantage est de permettre de varier les tenues, par exemple en omettant le gilet une journée, puis en le gardant le lendemain, mais en retirant le veston de temps à autre. La seule règle qu’aucun homme ne saurait défier : toujours laisser le bouton inférieur défait, sur le gilet comme sur le veston.

13. Poche-ticket - La poche-ticket (qui peut être à rabat ou passepoilée; appliquée, droite ou inclinée) est toujours placée au-dessus de la poche principale du côté droit d’un veston; elle est habituellement deux fois plus petite que cette dernière.

14. Smoking - Le smoking (ou le veston de cérémonie) constitue la tenue la plus élégante de la garde-robe masculine. On le reconnait à son revers, ses boutons et son passepoil en satin. Habituellement, le pantalon n’a pas de passants, car il est conçu pour être porté avec des bretelles, et ses bords inférieurs ne sont jamais repliés. Le veston peut présenter un col châle, cranté ou à pointe. C’est Griswold Lorillard qui a revêtu le premier smoking officiel, en 1886, au Tuxedo Club situé à Tuxedo Park, New York. On lui a refusé l’entrée du club privé, mais la révolution était en marche.