Le guide des tissus et matériaux

Savez-vous reconnaitre le rason ou le seersucker? Apprenez les différents types et qualités de tissus et les autres matériaux employés dans la confection des vêtements masculins modernes.

1. Motif de losanges - While the argyle pattern originated in the 17th-century Scottish Highlands, it’s certainly not old-fashioned. Taken from the traditional tartan of Clan Campbell, the pattern features repeating diamond shapes with intersecting diagonal lines and comes in a variety of colours and sizes. Long associated with the golf course, it looks great on your socks and sweaters off the links, too.

2. Laiton - Le laiton est un alliage de cuivre et de zinc, souvent utilisé pour imiter l’or ou comme métal semi-précieux. Son éclat est superbe. On le retrouve un peu partout dans la garde-robe masculine, par exemple sous forme de bouton, de boucle de ceinture, de fermoir de chaussure, de pince à cravate, ou de bouton de manchette. On doit le polir pour conserver sa brillance.

3. Cuir de veau - Ce type de cuir provient de la peau d’un veau ou de jeune bétail domestique. Il a une grande valeur en raison de sa souplesse et de son grain plus fin, et il est également réputé pour sa durabilité. On l’appelle aussi vachette.

4. Cachemire - Le cachemire est une étoffe de laine provenant de la chèvre cachemire, qu’on récolte en peignant l’animal. Son raffinement et sa qualité sont exceptionnels. Comme les poils de cette chèvre sont très fins, ils permettent d’obtenir une douceur, une légèreté et une isolation thermique supérieures – et de créer des vêtements de superposition par excellence, remarquablement confortables.

5. Coton - Encore aujourd’hui, le coton figure parmi les fibres textiles naturelles les plus polyvalentes et répandues sur le marché. Le cotonnier est un arbrisseau cultivé dans les climats tropicaux et subtropicaux partout dans le monde; la variété à longues fibres (ou longue soie) est la plus précieuse. On utilise le coton pour fabriquer un vaste éventail de vêtements et d’accessoires, y compris des chemises, chaussettes, sous-vêtements, jeans, pantalons en chino, pulls, vestons et t-shirts.

6. Fourrure de coyote - Cette fourrure, souvent appliquée en bordure d’un capuchon ou d’un col, est conçue pour emprisonner l’air chaud et protéger le visage du froid extrême. Elle provient la plupart du temps de fermes de coyotes, quoique certaines entreprises comme Canada Goose ne recourent qu’à la fourrure de coyotes sauvages piégés dans le Grand Nord – à cet endroit, la chasse est fortement règlementée et sert à soutenir les communautés canadiennes autochtones.

7. Cuir de chevreuil - On fabrique le cuir de chevreuil (ou de sauvagine) à partir de la peau de ce gibier. Ce matériau est employé depuis longtemps dans la confection de vêtements et de chaussures; il est réputé pour sa souplesse remarquable et ses qualités isolantes.

8. Denim - Le denim, un croisé de coton ou un mélange de coton et de fibres synthétiques, sert principalement à la fabrication des jeans que nous aimons tant – qui ont fait leur apparition en France au 18e siècle. Avec la montée en popularité des modèles griffés, le vocabulaire s’est enrichi; par exemple, un denim brut n’est pas lavé après la phase de teinture, tandis qu’un denim liséré empêche les bords de s’effilocher ou de se défaire.

9. Duvet - Les oiseaux utilisent leur sous-plumage pour rester au chaud, tout comme nous quand nous optons pour un manteau doublé. Les plumes isolantes qui composent le duvet sont incroyablement chaudes et légères. La plupart proviennent de canards ou d’oies, ces dernières offrant une qualité supérieure en raison de leur grand facteur de gonflement (c’est-à-dire la quantité de duvet contenue dans un pouce cube). Plus un manteau comporte de duvet, plus il est chaud.

10. Émail - L’émail sert à revêtir et colorer des objets, par exemple des accessoires pour hommes, comme les boutons de manchette, les épingles à cravate et les pinces à billets. On le fabrique en faisant fondre des morceaux de verre, qui durcissent ensuite au contact du métal, formant ainsi une substance vitreuse et brillante. Cette technique est utilisée dans la conception de bijoux, mais aussi dans d’autres disciplines artistiques.

11. Flanelle - La flanelle est un tissu duveté ou peigné qui tire son nom du terme gallois gwlanen. On l’utilise surtout pour confectionner des pantalons gris (qui accompagnent très bien un blazer bleu marine), mais aussi des chemises, en raison de sa perméabilité à l’air. Au Canada, le mot anglais flannel refère à la même étoffe, mais si vous magasinez en Angleterre et que vous l’appelez ainsi, vous risquez de vous retrouver avec une débarbouillette.

12. Fourrure - La traite des peaux de castor fait partie intégrante de l’histoire du Canada, et nous portons des fourrures depuis ce temps. Comme elles sont douces, chaudes et luxueuses, les doublures et bordures en fourrure se retrouvent aussi bien sur les manteaux que sur les gants et les chapeaux – des éléments essentiels de la garde-robe hivernale d’un homme.

13. Cuir d’agneau - La souplesse est une caractéristique majeure du cuir que l’on fabrique à partir de la peau d’agneau (le petit de la brebis). On retrouve ce matériau sous la forme de suède ou de nubuck; un entretien périodique est requis pour conserver son bel aspect.

14. Lin - Le lin, un tissu fabriqué avec la plante du même nom, remonte à une ère encore plus lointaine que l’époque biblique. Doux et au moins deux fois plus résistant que le coton, il demeure frais par temps chaud, ce qui le rend idéal pour les chemises, vestons, pantalons et complets. Même s’il tend à se froisser plus facilement, ceux qui le portent affirment qu’au contraire, c’est ce qui lui donne son style et son caractère.

15. Nacre - La nacre provient de la coquille intérieure des huitres perlières et des moules – la même substance qui forme les différentes couches d’une perle. Sa grande dureté et sa brillance expliquent sa présence fréquente dans divers accessoires pour hommes, comme les outils de rasage, les boutons de manchette, les pinces à cravate et les boutons.

16. Cuir verni - L’origine de ce cuir remonte à 1818, lorsque Seth Boyden, de Newark, a réussi à obtenir une finition ultrabrillante en se servant d’huile de lin. Comme le cuir était imperméable et superbement lustré, on l’a tout de suite privilégié pour les chaussures chics. La fabrication était compliquée – seuls les riches pouvaient se payer ces produits, qui devenaient ainsi encore plus convoités. De nos jours, une résine brillante a remplacé l’huile de lin dans le procédé.

17. Piqué - Le piqué est un tissu, souvent de coton, qu’on confectionne à l’aide d’un procédé unique et qui est reconnu comme un excellent matériau pour les chemises de soirée et les polos. Comme il présente de très fines perforations, il laisse passer l’air et évacue efficacement l’humidité – des caractéristiques parfaites pour un polo sport.

18. Plaqué rhodium - Le rhodium, un métal de la même famille que le platine, sert entre autres au revêtement de bijoux, puisqu’il résiste bien aux égratignures. Souvent, l’or blanc est recouvert de ce placage, qui lui confère son aspect brillant et qui le fait paraitre plus clair. Étant donné la manière dont il rehausse les métaux blancs, le rhodium est un excellent choix pour les alliances, les montres, et les bijoux de tous les jours.

19. Toile seersucker - Le seersucker se compose de fines bandes plissées, obtenues par tissage. Quand les Britanniques l’ont découvert en Inde, ils ont aimé sa légèreté et sa perméabilité à l’air, et ont repris la technique avec du coton pour créer des vestons et complets qui restent frais même par temps chaud. Ainsi, un veston en toile seersucker non doublée constitue un excellent choix pendant les journées estivales.

20. Rason - Le rason est une peau de mouton ou d’agneau récemment tondue, qu’on a ensuite tannée et apprêtée avec le reste de la laine. Il présente donc une surface en suède (qu’on porte habituellement tournée vers l’extérieur), et l’autre en laine.

21. Soie - Pour confectionner cette étoffe parmi les plus luxueuses au monde, on tisse les fils du cocon du vers à soie et d’autres insectes producteurs de cocons. L’origine de la soie remonte à la Chine, environ 3500 ans avant notre ère, et son commerce date de la dynastie Han (200 ans avant notre ère). Aujourd’hui, ce tissu est omniprésent dans la garde-robe masculine; sous forme de cravates et de mouchoirs de poche, et dans les lainages des pulls et complets.

22. Argent sterling - On qualifie l’argent de « sterling » lorsqu’il se compose à 92,5 % d’argent et à 7,5 % de cuivre ou d’autres métaux. Comme l’argent pur est trop mou pour les objets fonctionnels, on doit avoir recours à cet alliage pour créer des produits de qualité; par exemple, les épingles à cravate, les pinces à billets, les boutons de manchette et divers autres accessoires.

23. Technologie Storm System - Ce sont les créateurs italiens et experts textiles de la marque Loro Piana qui ont mis au point la technologie brevetée Storm System. Le procédé vise à rendre des fibres naturelles, comme la laine ou le mélange de laine et de cachemire, entièrement imperméables et résistantes au vent. Une partie du secret consiste à apposer une fine membrane moléculaire sur l’envers du tissu afin de protéger le corps sans l’empêcher de respirer.

24. Suède - Le suède est un matériau habituellement fait de cuir duveté, le plus souvent de peaux d’agneau. Il sert à confectionner des vestons, chemises et vêtements d’extérieur, mais on le retrouve plus fréquemment dans la collection de chaussures d’un homme (bottes lacées, chukkas). Comme il est plus délicat que le cuir, on doit le traiter et l’entretenir régulièrement.

25. Tweed - Le tweed est un tissage de laine épais et résistant, qu’on a d’abord fabriqué en Écosse, des monts Cheviot jusqu’aux iles de la côte ouest. Sa robustesse le rendait idéal pour les vêtements d’extérieur. Le mot est un dérivé du terme écossais tweel (en français, twill). Le tweed est offert dans une vaste gamme de motifs et de couleurs, et plusieurs marques s’en inspirent pour créer des tissus semblables, mais nettement plus légers.

26. Velours - Le velours est un tissu aux poils courts, serrés et répartis uniformément, qui présente un aspect moelleux. Ses fibres peuvent être synthétiques ou naturelles. Nombreuses sont les expressions françaises qui réfèrent à sa douceur, comme « marcher à pas de velours ».

27. Laine - On fabrique la laine avec les poils de divers animaux; le plus couramment, en rasant les moutons et en filant les fibres pour ensuite les tisser ou les tricoter. La qualité du tissu dépend de la finesse du pelage. Ainsi, les poils très minces du mouton mérinos permettent de créer l’une des laines les plus douces et luxueuses, utilisée dans la confection de pulls et de complets, tandis qu’un pelage plus grossier convient bien aux vêtements d’extérieur.