Fermer
Aller au contenu Aller à la navigation

Ces chemises sont à leur affaire

 
Notebook-SS17-Dress-Shirt-Image.jpg

Certains articles expriment leur valeur haut et fort, tandis que d’autres le font discrètement. Dans le cas d’une voiture, par exemple, ce n’est pas difficile de voir et de ressentir la différence de qualité et de performance entre un modèle à 100 000 $ et un autre qui coute le quart de ce montant. La même règle s’applique aux chemises, c’est-à-dire que le rapport qualité-prix est aussi important – mais les distinctions sont beaucoup plus subtiles.

 

Pour la plupart d’entre nous, le principal obstacle qui nous empêche de découvrir les avantages d’une chemise de qualité supérieure, c’est le prix.

 

Nombreux sont les hommes qui dépensent des milliers de dollars sur un complet taillé dans un tissu superbe, entièrement entoilé et cousu à la main, mais qui ne se soucient pas trop des chemises qu’ils portent en dessous. Adam Gallo, notre acheteur de vêtements habillés, s’étonne de cette contradiction, qu’il compare souvent à l’immobilier : « Une maison qui vaut plusieurs millions de dollars peut être magnifique à l’extérieur, mais très mal aménagée à l’intérieur. » Et ce n’est pas très logique d’avoir une aussi belle demeure, mais de ne pas se soucier des pièces où on habite, n’est-ce pas? « En fait, qui profite de l’intérieur? » demande Adam. « La personne qui vit dans cette maison. Dans le cas d’une chemise, celui qui la porte. » Pour bien comprendre la différence entre une chemise à 99 $ ou moins et un modèle de grande qualité comme ceux d’Eton, de Munro, de Canali ou de Zegna (qui s’élèvent à deux ou trois fois ce prix), il faut avoir porté les deux.

 



Ainsi, vous obtenez un excellent équilibre entre le luxe et le rendement – comme des draps de qualité! La finition est souple et soyeuse; elle ne s’affadit pas et ne s’effiloche pas au fil du temps.



 

Gallo nous explique que la chemise parfaite commence par des fibres parfaites. Par exemple, le meilleur coton égyptien, Sea Island ou Supima. Le coton de qualité supérieure est plus couteux, mais il se distingue par son confort et par sa durabilité. « Ainsi, vous obtenez un excellent équilibre entre le luxe et le rendement – comme des draps de qualité! La finition est souple et soyeuse; elle ne s’affadit pas et ne s’effiloche pas au fil du temps. »

 

Même si toutes les chemises se composent d’un corps, d’un col et de deux manches, il y a une multitude de détails qui entrent dans leur confection. « Le vêtement doit vous suivre dans vos mouvements, » explique Adam. Plusieurs facteurs déterminent la sensation que vous aurez en portant la chemise, de la forme de l’emmanchure jusqu’à la position des manches. Pour en faire la preuve, notre acheteur retire son veston et bouge ses bras et son torse pour montrer comment une chemise doit s’adapter aux mouvements tout en gardant sa tenue impeccable.

 

Comme c’est le cas pour un complet ou une cravate, derrière la simplicité d’une chemise de qualité se cache souvent une grande complexité. Même si on ne remarque pas nécessairement le nombre de points de couture au col et la manière dont les boutons sont cousus à moins d’être un expert en la matière, ces techniques changent complètement la tenue du vêtement au fil du temps. C’est grâce à de tels détails que le col et les poignets gardent leur forme sans gondoler ni s’affaisser, que les tissus résistent au froissement et que la chemise reste belle même après avoir été lavée à la machine.

 

Comme l’explique Adam, « ce sont ces petits éléments de précision qui font la qualité d’une chemise. Quand on choisit un modèle bon marché, le col ne tombe pas aussi bien et les boutons ne se ferment pas aussi impeccablement lorsque vous ajoutez une cravate. Le tissu ouvre, se défait et se déforme. » Notre acheteur avoue qu’il pourrait passer des heures à discuter de l’ajustement, des fibres et des techniques de confection des chemises de qualité, qui justifient grandement leur prix. Cependant, il sait qu’en parler ne suffit pas – il faut en posséder une pour tout comprendre.

 
loading