Fermer
Aller au contenu Aller à la navigation

 

Direction veston

 
Notebook-SS17-Jacket-Up-lbm75_Image-1.jpg

Si le veston ne fait pas partie de votre répertoire vestimentaire, il n’y a jamais eu meilleur moment pour l’adopter.

 

« C’est le vêtement le plus polyvalent de la garde-robe masculine, » explique Shannon Stewart, vice-présidente et directrice générale des produits chez Harry Rosen. « Les dernières innovations en matière de confection sont vraiment impressionnantes, surtout si vous n’avez pas porté de veston depuis un bon moment. L’épaisseur du tissu et l’ajustement sont aussi confortables qu’un cardigan. »

 

Comme il ajoute instantanément du raffinement à n’importe quelle tenue, le veston est la pierre angulaire de la garde-robe d’un homme.

 

« Un peu comme la petite robe noire pour une femme, le veston est un vêtement que vous pouvez rendre plus ou moins chic selon votre humeur et le type d’occasion. Il passe facilement du bureau à un souper romantique, et vous pouvez changer rapidement l’allure de vos tenues. » Par exemple, en remplaçant votre pantalon habillé par un jean, ou vos flâneurs en cuir par des chaussures de sport blanches (un des incontournables de la saison).

 

 

La première version a été la veste Norfolk, conçue pour le duc de Norfolk. Celui-ci et ceux qui l’entouraient portaient tous des vestons de tweed (et des knickerbockers!) pour leurs parties de chasse – d’où le nom « sports jacket » en anglais, même si le vêtement n’est plus très sport aujourd’hui. Les Étatsuniens préfèrent le terme « sports coat », tandis que les Canadiens anglais ont gardé le terme britannique.

 

De nos jours, le mot veston englobe différents types de vêtement, du blazer collégien jusqu’à la veste souple façon cardigan.

 

Le veston Norfolk était doté de plusieurs poches pour contenir l’attirail des chasseurs. Par la suite, on a développé des modèles pourvus de fentes au dos et d’épaules plus amples pour les activités de dressage et de tir. Puis, il y a eu la veste de cérémonie, qu’on portait avec un pantalon désassorti, donnant naissance au style bon chic bon genre.

 

Notebook-SS17-Jacket-Up-ezegna74_Image-2.jpg

La fin de semaine, le veston permet de rehausser l’apparence d’un jean et d’un t-shirt pour les rendre moins nonchalants. « La seule règle est d’éviter les logos imposants et les denims usés, » conseille Shannon. Vous pourriez aussi choisir un pantalon en chino plutôt qu’un jean.

 

Le veston est une valeur sure, parce que sa coupe et son ajustement ne changent pas énormément d’une saison à l’autre. La plupart des modèles modernes ont une fermeture à deux boutons, parfois avec un troisième faux bouton sur le revers.

 

Comme premier veston, vous devriez investir dans un modèle trois-saisons, qui est un peu plus chaud durant les mois frisquets. Le revers cranté est un bon choix, puisque celui à pointe offre moins de possibilités d’agencement. Plusieurs modèles ont des poches appliquées, un détail qui est juste assez désinvolte.

 

Shannon vous recommande de porter attention à l’ajustement, qui est l’élément le plus important. « Le conseiller en magasin peut vous aider en vérifiant que le veston est bien adapté à votre morphologie. Beaucoup d’hommes portent des vêtements trop grands. »

 

Dans le haut de l’échelle de prix, le veston Kei de Canali fait partie des choix judicieux, puisqu’il est discrètement structuré, ce qui rend les épaules parfaites. L’allure est élégante, mais le tissu est si léger qu’il convient à presque tous les physiques.

Notebook-SS17-Jacket-Up-lbm75_Image-3.jpg

Du côté des modèles plus abordables, Shannon recommande le LBM, qui est plus décontracté, qui est fait de coton ou de coton et de lin, et dont la finition est souple. Le style est donc plus jeune et moderne – le parfait complément d’un jean ou d’un pantalon en chino.

 

Il n’est pas nécessaire de défoncer son budget. « Vous pouvez vous procurer un veston de qualité qui vaut l’investissement à partir de 695 $ jusqu’à… assez cher, disons! »

 

 

 

 

 

loading