Fermer
    Aller au contenu Aller à la navigation

     

     

    S’habiller comme un pro : un entretien avec Adam Oates

     

    Le joueur étoile de la Ligue nationale de hockey nous parle d’élégance vestimentaire, de coupes de cheveux et de la façon dont Lebron James a influencé sa carrière.

    Nous avons récemment invité des joueurs actuels et anciens de la Ligue nationale de hockey chez Harry Rosen pour leur présenter nos plus récents arrivages BOSS et les convier à un essayage. Nous étions ravis d’accueillir Adam Oates, un ancien joueur étoile de la LNH maintenant entraîneur de vedettes du hockey, à notre boutique BOSS. Monsieur Oates ne mâche pas ses mots et donne son avis tant sur le hockey que sur la mode masculine. Nous avons abordé ces deux sujets avec lui.

    Adam Oates wearing Boss Charcoal grey wool suit with white pocket square and dress shirt, white and gold embossed cufflinks

    Bon nombre d’athlètes se tournent vers la NBA pour trouver de l’inspiration vestimentaire. Pour votre part, vous vous êtes inspiré de la NBA lorsque vous avez entrepris ce que vous faites actuellement, n’est-ce pas ?

     

    C’est vrai. Il y a quelques années, je regardais les finales de la NBA et j’ai remarqué un type dans les gradins. C’était l’entraîneur personnel de Lebron James. En plus des entraîneurs de l’équipe, Lebron faisait appel à lui pour l’aider à améliorer ses habiletés et les techniques de base entre les parties. C’est ainsi que j’ai joint quelques joueurs que j’avais déjà dirigés pour leur demander si ce genre de choses pouvait les intéresser et ils ont répondu oui ! J’ai tout de suite commencé. Je leur donne simplement un coup de main pour qu’ils jouent encore mieux. Ils se présentent au travail tous les jours et je suis là pour les aider à se perfectionner.

     

    Vous êtes reconnu pour vos réflexions profondes sur le hockey, mais vous aviez aussi un intérêt marqué pour la mode masculine à une certaine époque. N’avez-vous pas possédé un magasin de vêtements pour hommes à New York ?

     

    J’ai toujours aimé les vêtements et à titre de joueur, il faut porter un complet avant et après chaque partie. J’aime être bien habillé. J’ai rencontré un homme à New York qui travaillait dans le domaine de la mode et nous avons ouvert une boutique au coin de la 69e rue et de la 3e avenue – accessible uniquement sur rendez-vous. Les chefs de la direction y venaient pour se faire dorloter et se procurer de belles tenues. J’ai eu cette boutique pendant quelques années et j’y ai vraiment pris plaisir.

     

    Vous entraînez de jeunes joueurs de hockey. Leur apprenez-vous aussi à bien s’habiller ?

     

    Les gars souhaitent bien paraître. Ce sont des professionnels. Ils arrivent à l’aréna et les gens les regardent – les enfants les voient dans la rue – et ils veulent être élégants. Même s’ils ont tous leur propre style et que leurs goûts diffèrent, ils désirent projeter une image soignée. Voilà une chose que j’apprécie parce que je suis de la vieille école quant à la façon de se vêtir. Nous souhaitons porter des tenues impeccables qui donnent fière allure. Nous voulons que les enfants nous admirent.

     

    Qu’est-ce que vous recherchez dans un complet ? Comment décririez-vous votre style vestimentaire ?

     

    Mon style a changé avec les années. Je pense que l’on passe par différentes phases. J’ai porté des vestons à deux boutons, à trois boutons, à épaules larges, puis étroites. J’ai déjà eu les cheveux longs sur la nuque et même une queue de cheval, ce n’est pas peu dire. Comme je suis un homme sérieux, j’ai toujours été attiré par les teintes de noir, de bleu, de gris et de blanc. Des couleurs pas trop voyantes. Mon père était britannique et s’habillait avec classe à la James Bond, d’où mon style vestimentaire axé davantage sur la sobriété que sur la fantaisie.

     

    En tant qu’entraîneur, vous avez le souci du détail. Y a-t-il des maladresses vestimentaires commises par certaines personnes qui vous agacent ?

     

    Ne pas investir dans des vêtements de qualité. J’ai la chance de pouvoir me procurer des vêtements de grande qualité. Ils durent longtemps. Je possède dans ma garde-robe des articles achetés il y a plusieurs années que je porte encore. Quand on opte pour des complets de qualité qui présentent de belles particularités, on les porte plus souvent et on les apprécie. Pourquoi ? Parce qu’on se sent bien. C’est ce qui compte vraiment.

     

    Quelles sont vos impressions à propos du complet BOSS que vous portez ?

     

    J’adore ce complet. Comme je vous l’ai dit, j’aime les teintes sobres. Il a du chic. En vieillissant, on recherche le confort et je trouve ce complet très confortable. Le pantalon est même doté d’un cordon coulissant à la taille.

    loading