Fermer
Aller au contenu Aller à la navigation

 

 

AG Jeans : la marque de denim de la décennie

 

L’entreprise californienne reçoit un prix pour ses coupes et son engagement envers le développement durable.

En plus de rendre hommage à notre vice-président Jeff Farbstein en tant qu’innovateur du vêtement masculin, le grand magazine MR a remis à AG Jeans le prix de la marque de denim de la décennie. Comme ces produits sont parmi les plus populaires sur notre site, nous ne pouvons qu’être en accord avec ce choix. Lisez ce qui suit pour découvrir comment la marque AG a récolté ce prix et une légion de partisans partout dans le monde – ou encore mieux, essayez ses jeans par vous-même pour constater la différence.


Un jean peut sembler simple, mais fabriquer un vrai modèle de qualité – que les hommes voudront acheter saison après saison – est en fait une tâche très complexe. Il faut considérer les éléments extérieurs, comme la couleur et le délavage, mais aussi ceux qu’on ressent en portant le jean, comme la coupe et l’ajustement, et ceux qui sont pour ainsi dire invisibles, comme le lieu de travail et la culture d’entreprise du fabricant. Tous ces aspects font partie intégrante de ce vêtement omniprésent.

 

Si la marque AG s’est hissée au sommet de l’industrie en un peu plus d’une décennie, ce n’est pas seulement parce que ses jeans incluent tous ces éléments, mais aussi en raison du dévouement de Samuel Ku, qui a joint l’entreprise de son père Yul Ku en 2001 et qui en est le directeur de création depuis 2008 – un poste auquel il ne renoncera pas de sitôt. « Je crois que, si vous voulez qu’un travail soit bien fait, vous devez l’accomplir vous-même. J’ai de la difficulté à faire confiance aux autres. »

header-image.jpg

« Il ne fait aucun doute qu’AG produit des jeans parmi les mieux taillés et ajustés au monde », affirme Brian Kaneda, acheteur pour la boutique spécialisée Ron Herman, à Los Angeles. « C’est une marque très démocratique : il y a une coupe pour chaque homme. »

 

Ces éloges ne semblent pas surprendre Samuel Ku. « Je dirais que la grande différence entre la vente de vêtements masculins et de vêtements féminins est la mentalité de l’homme qui achète des jeans griffés », dit-il. « Quand un gars essaie l’un de vos modèles et qu’il aime le tissu, il vous demande quelles sont vos autres coupes. S’il aime la coupe, il vous demande quels sont vos autres couleurs et délavages. Et une fois que vous l’avez gagné comme client, il demeure fidèle à votre marque pendant des années. »

 

Il est évident que, depuis ses débuts dans l’industrie il y a plus de 15 ans, Ku a beaucoup appris au sujet des préférences des hommes qui achètent des jeans. Après avoir obtenu son diplôme de l’Université de Californie, à Irvine, il a demandé à son père s’il pouvait travailler dans l’entreprise familiale, et la réponse a été positive. « J’ai commencé au bas de l’échelle, dans la recherche et le développement pour le secteur du nettoyage, » se souvient-il en riant. « Je n’avais pas beaucoup de responsabilités, mais c’était une bonne chose, parce que je n’avais aucune idée de la façon dont l’entreprise fonctionnait et que j’étais nouveau dans le domaine. Ça a été une expérience très révélatrice. »

 

« Après un certain temps, on m’a affecté à des tâches plus importantes. Par exemple, j’ai travaillé dans le service de couture des échantillons, ce qui m’a permis de voir comment nous assemblions nos jeans, pièce par pièce. Ça peut sembler banal, mais c’est en sachant comment se déroule tout le processus qu’on peut devenir un créateur encore meilleur. »

 

Au cours de la dernière décennie, Ku a collaboré à presque toutes les facettes d’AG. « Mon implication actuelle consiste à superviser le processus créatif, à partir du moment où le thème saisonnier est présenté à l’équipe chargée de la conception », explique-t-il. « Mes plus grandes responsabilités sont de guider les membres de l’équipe et de prendre les bonnes décisions pour le produit, ce qui inclut la couleur, les ourlets et la disposition des poches. »

 

Rien ne semble plus important pour Ku et son équipe que le tissu. « Presque tous nos denims sont exclusifs à notre marque, parce que nous avons nos propres ateliers. Ainsi, nous profitons d’un avantage par rapport à certains concurrents – nous pouvons transformer l’étoffe en idée, obtenir un produit supérieur. C’est difficile de créer un bon délavage à partir d’un tissu de qualité médiocre. Le jean est comme un bon repas; vous devez commencer par avoir les bons ingrédients. »

 

Encore mieux, contrairement à un grand chef de restaurant qui doit voyager d’un marché à l’autre, Samuel Ku accomplit toutes ses tâches à l’usine de 46 000 m2 (500 000 pi2) d’AG, située à South Gale, en Californie. « Comme nous détenons notre propre lieu de fabrication, nous avons un pouvoir de contrôle que très peu de sociétés ont. Tous nos processus sont regroupés : la coupe, la couture, le délavage et l’expédition. Le fait que nos créateurs peuvent parler aux techniciens qui travaillent juste à côté est un grand avantage. » (L’entreprise exploite aussi une usine similaire au Mexique.)

 

Ce milieu de travail vertical permet aussi à la marque AG de se concentrer sur le développement durable. « C’est très important pour nous », précise Ku. « Comme nous sommes à Los Angeles, nous nous soucions des effets de nos produits sur la nature. Toutes nos sources d’approvisionnement sont respectueuses de l’environnement et nous faisons de réels efforts en matière de recherche et de développement de technologies écoresponsables. Bon, je crois que 99 % de nos clients prennent leur décision d’achat selon d’autres facteurs – mais lorsqu’ils se procurent notre produit et l’adorent, puis réalisent qu’il est écologique, ils n’en sont que plus heureux. Pour cette raison, nous devons communiquer ce que nous faisons de mieux et informer davantage de gens. En ce moment, il y a un grand mouvement envers la durabilité dans l’industrie du denim, et nous devrions en être très fiers. »

 

Pour ce qui est de l’année à venir, Ku nous dévoile que les classiques raffinés d’AG « seront toujours au cœur de la collection à l’automne 2018, mais avec quelques touches tendance ici et là. Comme toujours, nous juxtaposerons nos nouvelles idées à des délavages “vintage”, et nous inclurons des détails à la fois subtils et intrigants. »

 

 

 

 

loading