Fermer
Aller au contenu Aller à la navigation

 

Premier coup d’œil sur la Phantom 2018 de Rolls-Royce

 

Le fabricant automobile suprême choisit Harry Rosen pour le dévoilement de son nouveau modèle.

rolls_royce_header.jpg

 

Comme la voiture Phantom de Rolls-Royce ne se renouvèle pas si souvent, nous nous permettons de faire tout un plat de l’évènement suivant : le magasin-vedette Harry Rosen sur Bloor Street, à Toronto, a été sélectionné comme lieu de lancement canadien exclusif de la plus récente édition.

 

Le premier véhicule Phantom a vu le jour en 1925, ce qui, selon les dires de Rolls, fait de lui le plus vieux modèle toujours actuel de l’histoire automobile.

 

Bien qu’elle nous semble familière, cette version de Phantom est entièrement repensée. Elle peut compter sur une nouvelle carrosserie rigide en aluminium – surnommée officiellement l’Architecture du luxe –, qui sera la fondation de tous les modèles à venir de l’entreprise.

 

Les éléments de la suspension sont principalement en aluminium, avec des ressorts pneumatiques électroniques, des dispositifs anti-tonneau actifs, et des amortisseurs adaptatifs qui, selon l’humble description qu’en donne Rolls-Royce, simulent un « tour en tapis volant ». Ils utilisent un système de caméra qui balaie la route afin de se préparer à rouler sur des bosses avant même que les pneus n’y touchent. Quel service!

 

Sous le capot se cache également un nouveau moteur. Il s’agit encore d’un V12 de 6,75 litres, mais maintenant, il comprend des turbocompresseurs de suralimentation et développe 563 ch ainsi qu’un impressionnant couple de 900 Nm. Et c’est sans parler de la nouvelle boite automatique de 8 vitesses assistée par satellite.

 

L’habitacle conserve plusieurs aspects traditionnels, dont les contrôles rotatifs pour le chauffage et la ventilation, et l’absence d’un tachymètre classique au profit du système Power Reserve dans l’un des trois cadrans circulaires réservés aux instruments. (Bien que l’affichage soit similaire dans les deux cas, il y a en fait des écrans numériques à l’intérieur.) La caractéristique la plus surprenante est le panneau de verre renforcé qui recouvre le dessus de la planche et du tableau de bord; surnommé la Galerie, ce panneau a été conçu pour abriter et exposer des œuvres d’art commandées individuellement.

 

La portion arrière de l’habitacle est plus conventionnelle, si l’on veut. Il y a toujours des tables à piquenique pliables en bois, bien qu’elles soient maintenant contrôlées mécaniquement, et des écrans d’affichage de 12 pouces intégrés au dos des sièges avant pour les passagers à l’arrière. Presque toutes les surfaces non vitrées sont couvertes de cuir, de bois ou de tapis à poils longs et, comme avant, les options de personnalisation sont si vastes qu’elles n’ont quasiment pas de limites. Tant qu’un client peut imaginer une couleur et un matériau de garniture (aussi criant ou improbable soient-ils), Rolls-Royce se fera un plaisir d’essayer d’exaucer son désir. Nous nous reconnaissons dans ce service sur mesure.

 

Il aura été des plus excitant de voir cette automobile, dont le prix minimal se situe bien au-dessus de la barre des 500 000 $, positionnée stratégiquement devant notre boutique pour sa première exposition au Canada, ainsi que d’explorer tous les détails de cette incroyable machine.

 

À la suite du grand dévoilement, les invités de Rolls-Royce ont foulé le sol de notre deuxième étage nouvellement redessiné afin de célébrer le lancement avec des cocktails.

 

Voyez plus de moments forts de cet évènement :

Harry-Rosen-Rolls-Royce-010_resized.jpg
Harry-Rosen-Rolls-Royce-030_resized.jpg
Harry-Rosen-Rolls-Royce-084_resized.jpg
Harry-Rosen-Rolls-Royce-013_resized.jpg
Harry-Rosen-Rolls-Royce-102_resized.jpg
Harry-Rosen-Rolls-Royce-031_resized.jpg
Harry-Rosen-Rolls-Royce-061_resized.jpg

 
loading